HolyOwly

Comment aider votre enfant à apprendre l'anglais ?

Comment aider votre enfant à apprendre l'anglais ?

Les tout-petits ont de fabuleuses capacités à devenir bilingues. Leur cerveau encore immature est doué d'une réelle plasticité auditive, qui leur permet d'assimiler aisément les sonorités d'une langue étrangère. Lorsque l'on sait que ces facilités extraordinaires s'amenuisent en grandissant pour disparaître à la puberté, on comprend tout l'intérêt d'apprendre l'anglais à son enfant le plus tôt possible. Et puis, cela va le stimuler intellectuellement et l'ouvrir sur le monde, en plus de lui donner toutes les chances plus tard de trouver un travail passionnant. Seul hic : le système éducatif français en la matière demeure très limité, ce qui empêche les bambins de tirer profit de leurs aptitudes linguistiques. Pas d'inquiétude, l'équipe de Holy Owly vous donne les astuces qui marchent vraiment, pour devenir un champion en anglais !

Initier votre enfant à l’anglais dès le plus jeune âge

Saviez-vous que votre progéniture est une véritable éponge ? Dès 3 ans, vous pouvez parfaitement commencer à lui inculquer les bases de l'anglais. Dites-lui des mots et donnez-en la signification, expliquez-lui les gestes du quotidien en anglais comme le contenu de son assiette, se laver les dents, enfiler son manteau, etc. Et même avant, rien ne vous empêche d'habituer son oreille aux sons anglophones, comme le font les couples dont l'un des parents parle l'anglais maternelle. Vous serez surpris de constater que votre enfant est parfaitement apte à comprendre les deux ! Cependant, l'école ne sensibilise à l'anglais qu'à partir du CP. Prenez alors les devants en lui parlant français et anglais au quotidien dès sa naissance. Pour autant, ne culpabilisez pas si vous prenez conscience de l'importance de l'apprentissage de l'anglais alors que votre enfant est déjà grand. Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! Quel que soit son âge, vous offrez à votre bout de chou l'opportunité de parler la langue de Shakespeare sans difficulté. Mieux encore, il ressentira moins d'appréhension pour s'exprimer autrement qu'en français devant ses camarades de classe, sans parler du fait qu'il possède une certaine sensibilité aux intonations étrangères et une plus grande flexibilité cognitive qui lui seront d'une grande utilité pour apprendre d'autres langues au cours de sa scolarité.

Transmettre le goût de la langue

À 3 ans, le tout-petit n'apprend pas une langue. Il découvre le vocabulaire pour pouvoir communiquer. Dans ce contexte, lui enseigner les règles de grammaire et de conjugaison n'est pas vraiment adapté. Pour voir des progrès rapides et lui donner envie de parler anglais, seul le contact affectif prime. Privilégiez systématiquement le plaisir et le partage ! Le but n'est finalement pas d'initier votre enfant à la langue de Shakespeare, mais de vous amuser ensemble. Grâce à l'interaction sociale, l'apprentissage n'aura rien d'artificiel et de forcé. En lui montrant votre affection pour l'anglais et à la culture anglo-saxonne, vous l'inciter nécessairement à s'y intéresser quand il sera plus grand. Attention simplement à ne pas le sur-stimuler. Pour un nourrisson, vous pouvez très bien vous y consacrer un petit quart d'heure par jour, par exemple au moyen d'une marionnette bilingue, d'une berceuse, de comptines.

La régularité : la clé du succès

Une langue ne reste pas inscrite dans la mémoire de manière définitive. Le secret pour un apprentissage réussi, c'est de parler anglais au quotidien. Par exemple, n'hésitez pas à faire une recette ensemble en anglais et à renouveler l'expérience au moment du bain ! Prenez le temps de lui raconter des histoires courtes en anglais au moment du coucher. Dix minutes suffisent ; au-delà, votre enfant ne sera plus concentré. Dès 5 ans, pensez aux livres avec CD audio, efficaces pour s'imprégner de l'accent anglophone et de la construction des phrases. En plus de le familiariser avec la langue des Rolling Stones, cela l'aidera à retenir plus facilement des mots et des expressions puisqu'il les associera avec des images. Pour les plus petits, les dessins animés conçus à cet effet représentent d'ailleurs un merveilleux outil éducatif. En effet, chaque épisode se concentre sur quelques mots, qui se répètent régulièrement pour pouvoir être bien compris et enrichir progressivement son vocabulaire. Pour les plus grands, pourquoi ne pas leur faire regarder leur dessin animé favori en version originale ? Il n'y a rien de mieux pour améliorer la compréhension orale ! Peu importe le support choisi, veillez simplement à ce qu'il soit adapté à son âge et à son niveau, qu'il soit rigolo, afin de garder sa motivation intacte. Au début, votre enfant confondra sûrement les expressions mais à force d'entraînement, il saura rapidement les utiliser à bon escient !

Apprendre l'anglais à son enfant en s'amusant

Favorisez un apprentissage naturel, en l'intégrant dans un environnement fun. Jeu de plateau, jeu éducatif sur Internet, sur tablette, en solo, à deux ou à plusieurs, l'important est d'apprivoiser l'anglais pour en faire un élément agréable de la vie quotidienne. Dans ce domaine, la chanson plaît à tout le monde et il y a fort à parier que votre petit loup apprendra encore plus facilement l'anglais grâce aux comptines. Sur le web, vous trouverez une infinité de vidéos sous-titrées, qui vous permettront de l'accompagner dans cet enseignement de façon ludique. À diffuser sans modération dans le cadre de la routine du coucher ! Sans s'en rendre compte, votre enfant améliorera sa prononciation et se formera à la linguistique anglaise dans la bonne humeur. Il faut dire que les rythmes sont entraînants, les textes d'une simplicité enfantine et l'intonation parfaitement claire. De quoi rendre votre bout de chou particulièrement enthousiaste à l'idée d'apprendre la langue des Beatles ! Et si votre enfant vous emprunte souvent votre smartphone, l'application ludo-pédagogique Holy Owly rendra cette activité d'autant plus éducative et plaisante.

Choisir une assistante maternelle anglophone

Et si vous confiez votre chérubin à une crèche bilingue, à une assistante maternelle ou à une baby-sitter qui parle l'anglais maternelle ? Si vous ne vous sentez pas capable de réserver un petit moment dédié à cet apprentissage au quotidien ou que vous avez peur de ne pas prononcer correctement, il peut s'agir d'une bonne alternative pour concilier la garde de votre bébé à un apprentissage tout en douceur et en efficacité. Néanmoins, gardez à l'esprit que l'intonation demeure une infime partie d'une langue étrangère et que la crainte de transmettre un mauvais accent ne doit pas représenter un frein. Osez chanter les comptines de votre enfance en anglais avec allégresse et faites fi de votre côté perfectionniste typiquement français ! Vous n'êtes pas un enseignant en langues. C'est votre ouverture aux autres cultures qui s'avère être la plus précieuse des sources de motivation pour votre bout de chou. Du matin au soir, il vivra ainsi des situations réelles dans la langue de Shakespeare comme se laver les mains, prendre son repas, faire la sieste, etc.

Prévoir une immersion totale dans un pays anglo-saxon

Afin d'étoffer ses connaissances, rien ne vaut l'échange avec des personnes anglophones. En effet, c'est par l’écoute et le mimétisme qu'un tout-petit parvient à se sentir très vite à l'aise avec la langue anglaise. Ainsi, un séjour linguistique au sein d'une famille d'accueil est l'assurance d'améliorer son anglais et de faire de rapides progrès. De plus, partager le quotidien des locaux s'avère être une belle façon de donner du sens à cette initiation, de développer la sociabilité de votre loulou mais aussi sa curiosité à s'ouvrir au monde. Pensez aussi à la colonie de vacances en Angleterre, aux États-unis ou toute autre destination anglophone. Le but est que votre enfant entende tous les jours parler anglais et soit pousser à s'exprimer dans la langue. Il ne fait aucun doute que l'expérience sera inoubliable ! Sinon, pourquoi ne pas organiser un voyage familial dans un pays anglo-saxon ? L'occasion pour votre enfant de commander son plat au restaurant, d'aller dans un parc afin de côtoyer des petits anglophones de son âge et de pratiquer l'anglais qu'il a appris jusqu'à présent.

Pour conclure...

Vous allez devoir faire preuve de patience, car apprendre l'anglais à son enfant ne portera ses fruits que sur la durée. À terme, votre petit loup aura toutes les cartes en main pour choisir son avenir professionnel, à condition que l'apprentissage soit synonyme de plaisir. Tout au long de son évolution, Holy Owly vous propose une méthode adaptée à son âge pour lui permettre de progresser à son rythme en compagnie d'un coach natif. Associé à cela des temps de lecture, des chansons, des jeux, la télévision et le contact fréquent avec des anglophones, votre kid n'aura qu'une envie : ne plus quitter la planète anglaise !

Retour à la liste des articles
Partager

Profitez d’une semaine gratuite

PARLER anglais devient un jeu d'enfanten 5 min/jour

Remonter en haut de la page
Nos cookies  ne donneront pas de caries à vos enfants mais ils nous permettent de vous proposer de la publicité adaptée et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plusAccepter et continuer